Argentré
Argentré

Restez informé

Accueil > Actualités > La Coopérative Jeunesse de Service : coup d’envoi le 3 juillet !

La Coopérative Jeunesse de Service : coup d’envoi le 3 juillet !

Lundi 3 juillet, la coopérative jeunesse de services ouvre ses portes, le temps d’un été, à l’espace Pierre de Coubertin. Quelles sont les ambitions de ce projet ? D’où sort-il ? On répond à vos interrogations.

C’est quoi la CJS ?

La Coopérative Jeunesse de Services regroupe 15 jeunes, âgés de 16 à 18 ans, qui créent leur entreprise le temps d’un été pour développer leur propre job d’été. Comme les entrepreneurs, ils proposeront des services tarifés, réaliseront des devis et factureront leur prestation afin de dégager un bénéfice. A partir de là, ils pourront percevoir une rémunération. Le tout s’organise dans un cadre réglementé. Ceci n’est pas du travail dissimulé mais bien une création de services.

 

Que peut faire la CJS pour vous ?

Un rangement urgent ? Besoins de petites mains pour le jardin ? Des documents à classer ? Des vitrines à nettoyer ? Une cour à désherber ? Ce n’est qu’une petite partie des services que développeront les coopérants durant l’été. Selon leur capacités, compétences et débrouillardise, ils proposeront des services très diversifiés dans le cadre de la réglementation du travail des mineurs. Si besoin, ils pourront choisir de se former sur des taches spécifiques grâce à l’accompagnement de professionnels.

 

Quelles sont les ambitions de la coopérative ?

L’aventure va au-delà du principe monétaire puisqu’ils s’organiseront en autonomie dans le cadre d’une coopérative avec l’accompagnement de deux animatrices. Le but : développer leur sens de l’entrepreneuriat, de la solidarité, du collectif. La CJS est une initiative ambitieuse basée sur le volontariat. Le projet est porté par de nombreux partenaires dont la municipalité et Vitré Communauté. L’ambition est aussi de déconstruire des clichés sur la jeunesse. Celle-là va investir son énergie au prix de ses vacances pour réussir son entreprise. Le projet a une triple dimension : éducation populaire, pédagogie collaborative et professionnalisation grâce à l’entrepreneuriat. 

 

Comment est né le projet CJS ?

Le concept est né chez nos cousins québécois. Il a été importé en France en 2013. Sept CJS ouvrent leur porte en Ille-et-Vilaine cet été. Les pionnières en Bretagne dans les Côtes-d’Armor sont aujourd’hui connues des habitants qui n’hésitent plus à faire confiance aux jeunes coopérants. L’an dernier, sur le territoire, la CJS avait pris ses quartiers à La Guerche-de-Bretagne. Une douzaine de coopérants l’avait initiée. Ils ont réalisé une quinzaine de contrats, une dizaine avec des entreprises locales et le reste auprès de particuliers.

 

Où la trouver ?

Pour rencontrer les coopérants, les soutenir ou les engager, rendez-vous à leur local, au rez-de-chaussée de l’Espace Pierre de Coubertin. Entreprises, particuliers, collectivités, la CJS d’Argentré vous attend à partir du lundi 3 juillet.





Argentré
Argentré