Argentré

Restez informé

Accueil > Culture & loisirs > Patrimoine > L’habitat rural du XVIIème au XIXème siècle

L’habitat rural du XVIIème au XIXème siècle

L’habitat rural du XVIIème siècle

Certaines constructions de cette époque présentent les caractéristiques suivantes :

  • élévation à deux niveaux (plus combles),
  • toitures à coyaux,
  • porte plein cintre et grilles aux fenêtres

C’est le cas de la " Fauconnerie " qui possède en plus une tour d’escalier à vis en façade principale.

D’autres constructions de cette époque sont d’une importance plus modeste que les précédentes :

  • élévation à un niveau (plus combles),
  • toiture à coyaux
  • portes en plein cintre, en arc bloqué au mortier en anse de panier.

On peut citer :

Les Hauts Coudray
La Dôlerie
La Rouaudière
Les Feux Châlines (présence d’une porte à clavet)
Le Petit Rocher
La Sirouère (la porte en anse de panier est en tuffeau). Elle possède un arc de décharge.
Le Grand Ronceray

L’habitat fin XVIIème début XVIIIème siècle

Les Lucasières
Cette demeure à un niveau (plus combles), possède une porte en anse de panier. Le linteau est sculpté en accolade.

L’habitat du XVIIIème siècle

Le Bas Coudray
Demeure qui possède au dessus de la porte à clavet une fenêtre à croisée de pierres ; sur la façade arrière, on peut voir une tour d’escalier à vis. Elle a été énormément remaniée au XXème siècle.

L’Orrière

La Fortituère

L’habitat du XIXème siècle

Il constitue la majeure partie du patrimoine ancien.

On citera :

La Fauconnerie
Maison bourgeoise avec une tour carrée dont la toiture est surmontée d’un campanile.

La Philippardière
Petite maison fermière ; les chênages des angles des murs sont en schistes ardoisier.

Le Moulin de Salé (Bâtiment privé)
Situé au sud de l’étang du même nom, ce bâtiment présente la particularité d’avoir une base conique jusqu’à mi-hauteur.




Argentré
Argentré