Argentré

Restez informé

En renseignant mon email, j’accepte la politique de confidentialité

Accueil > La mairie > Vie municipale > Expression de la minorité

Expression de la minorité

Tribune Février 2021

(Tribunes précédentes en téléchargement ci-contre)

Bien naître, bien vivre, bien vieillir

C’est ce que chacun d’entre nous peut souhaiter à l’autre et je vous le souhaite. Notre vœu à tous est de voir s’éloigner, voire disparaître cette pandémie qui a bousculé nos habitudes mais qui, plus que jamais, met en avant notre besoin de bien être ensemble.

 

Gouverner c’est prévoir (citation de THIERS)

L’avenir, tu n’as pas à le prévoir mais à le permettre (citation de SAINT EXUPERY)

 

Le Plan local d’urbanisme (PLU) précédemment préparé a été refusé par les services de l’état. Celui-ci avait fait l’objet d’une réunion publique en octobre 2019 à laquelle moi et d’autres avions formulé des remarques ou interrogations qui n’ont pas toutes été prises en compte. C’est pourtant sur ces observations que le PLU a été refusé par l’état et entraîne maintenant une perte de temps et d’argent. De plus les conditions à offrir pour que vive la commune dans un cadre de vie préservé ne sont pas réunies, d’où le besoin d’un nouveau travail de fond ou chacun doit être acteur.

En tant que bureau d’études, j’ai participé, en 2011, à l’élaboration du PLU. J’en garde un excellent souvenir sur le plan de la qualité des échanges et du travail sérieux accompli avec l’équipe alors en place : on sentait un attachement et une profonde connaissance du territoire.

Sachez que ces échanges et ce travail collégial en tant qu’élu n’existent malheureusement plus désormais avec la municipalité actuelle.

Or Argentré du Plessis doit et mérite de redevenir attractive pour l’habitat, l’économie, les activités professionnelles ou personnelles afin que chacun s’épanouisse. C’est une question d’équilibre entre tous ces domaines qui doit s’inscrire dans un avenir commun avec les communes voisines.

Nous devons respecter notre histoire. Les bâtiments anciens ou récemment acquis doivent être

restaurés et affectés à de nouvelles destinations, avec des rénovations de qualité et innovantes. A-t-on toujours besoin de construire ? Rénover, adapter, arrêter de gaspiller des espaces : n’est-ce pas la solution pour demain ? L’écologie ne se limite pas à l’espace naturel boisé paysager ni aux seules problématiques de chauffage, ce doit être une vision d’ensemble et cohérente dans l’optique de minimiser l’impact carbone et préserver notre planète.

Élus de la majorité ou de la minorité, peu importe : nous sommes tous élus de plein droit et il est grand temps que nous travaillions à 27 pour Argentré du plessis.

Bonne année !

Christian HAMELOT




Argentré
Argentré