Argentré
Argentré

Restez informé

En renseignant mon email, j’accepte la politique de confidentialité

Accueil > Actualités > Détention de porcs par des particuliers

Détention de porcs par des particuliers

Publié le 18 février 2021

Dès le premier porc détenu, déclarez-vous et respectez la réglementation !

Détenteur d’un porc ou de quelques porcs, vous devez vous enregistrer auprès de l’Etablissement de l’Elevage (EdE) de votre département et respectez les mesures sanitaires face au risque de peste porcine africaine.

La peste porcine africaine (PPA) est une maladie hautement contagieuse des porcs et des sangliers. Sa progression chez les sangliers sauvages, chaque année plus nombreux, est responsable de sa diffusion en Europe de l’Est et du Sud-Est jusqu’en Allemagne. Elle a même fait un saut accidentel en Belgique de 2018 à 2020, et ce cas très probablement à la suite d’une contamination transportée par des humains.
Il n’existe ni vaccin, ni traitement contre cette maladie. Elle ne représente pas de danger pour la santé humaine mais entraine de sévères pertes économiques. Un seul cas déclaré en France fermerait toutes les frontières aux exportations. L’avenir de la filière porcine française en dépend. Soyons TOUS vigilants !

Dès que vous détenez un porc (ou plus), réglementairement, vous devez vous déclarer auprès de l’Etablissement Départemental de l’Elevage (EdE)  :

EdE de Bretagne 35
Antenne d’Ille-et-Vilaine
Rue Maurice Le Lannou
CS 74223
35042 RENNES Cedex
Tél. 02.23.48.26.63
ede.identification35 bretagne.chambagri.fr

Respecter les mesures sanitaires suivantes :

  • Déclarer immédiatement tout cas suspect (perte d’appétit, fièvre, abattement, rougeurs sur la peau notamment sur les oreilles et l’abdomen) vivant ou mort à votre vétérinaire.
  • Ne nourrissez pas vos porcs avec des résidus non traités ou des déchets de cuisine.
  • N’introduisez pas de porc ou sanglier venant d’un autre pays (tout l’est de l’Europe est déjà infectée) et nettoyer et désinfecter tous les outils partagés avec d’autres éleveur.
  • Empêcher tout visiteur (surtout des chasseurs !) d’être en contact direct ou indirect avec vos porcs si cela n’est pas strictement nécessaire.
  • Et surtout, si votre/vos porc(s) ont accès à l’extérieur ou sont en plein air, vos clôtures doivent être conformes au texte réglementaire résumé dans la fiche de l’IFIP. Ces clôtures doivent éviter tout contact direct ou indirect du/de vos porcs avec les sangliers.

Empêcher la propagation" + "Détecter les signes" + "Signaler les cas suspects" sont les bases de la campagne menée par l’Europe. Ces avertissements sont à retrouver, en détails, sur Ministère de l’Agriculture





Argentré
Argentré